23/03/2022

Partager

Henri Wauquiez : un fondateur passionné


Le 30 septembre 2021, le groupe Exel Industries annonce l’acquisition de plusieurs chantiers navals. Parmi eux, une entreprise historique fondée par un entrepreneur passionné de voile. Qui est réellement Henri Wauquiez, le fondateur des Chantiers Wauquiez ?

Henri Wauquiez : les débuts d’un homme déterminé

Henri Wauquiez est né le 18 février 1934 au sein d’une dynastie de tanneurs établie dans le Nord de la France. Son père lui transmet dès le plus jeune âge sa grande passion pour l’entreprenariat et pour le travail bien fait.

Après avoir effectué ses études secondaires au collège des Carmes d’Avon, Henri Wauquiez poursuit son enseignement en Angleterre, à l’École de Tannerie de Northampton. Il en ressort avec un diplôme d’ingénieur, ainsi qu’une licence de chimie organique.

Henri Wauquiez effectue ensuite son Service militaire au sein de l’ALAT (Aviation Légère de l’Armée de Terre). Grand passionné, il en profite pour décrocher son brevet de pilote. Il est alors affecté en Algérie dès 1955 en qualité de sous-lieutenant. 

Ce sera l’occasion pour Henri Wauquiez de démontrer son grand courage, pour lequel il sera décoré de la Croix de la valeur militaire par la suite.

Le nautisme : une véritable passion

Depuis son plus jeune âge, Henri Wauquiez est passionné de voile. Avec son épouse Véronique, il passe tous ses étés à parcourir le littoral méditerranéen en croisière. En 1964, le couple acquiert un Elizabethan 29, un voilier mesurant 8.8 m de long, gréé en Sloop en tête et dessiné par le talentueux Kim Holman.

Inspiré, Henri Wauquiez contacte Kim Holman afin de proposer ses services aux chantiers Webster, installés dans le sud de l’Angleterre. En effet, le futur entrepreneur souhaite commercialiser le bateau en France. Durant tout l’été, Henri et Véronique Wauquiez présentent leurs navires avec passion et rencontrent un grand succès.

Face à l’avalanche de commandes, les chantiers anglais Webster se retrouvent dans l’incapacité de produire tous les bateaux en respectant les délais impartis. C’est alors qu’Henri Wauquiez prend une décision qui transformera sa vie.

La naissance des Chantiers Wauquiez

Henri Wauquiez décide de produire lui-même l'Elizabethan 29 en transformant une partie des locaux de la tannerie familiale en ce qui deviendra finalement les Chantiers Wauquiez. 

L’architecte Kim Holman se trouve si impressionné par le travail minutieux d’Henri Wauquiez qu’il décide de continuer à collaborer avec lui. Il dessine en 1968, le « Centurion 32 », un voilier Quille fixe, gréé en Sloop en tête, mesurant 9.75 m de long. Ce voilier emblématique fut produit à 380 exemplaires.

Henri Wauquiez transforme les chantiers en entreprise familiale lorsqu’il décide d’embaucher son père, victime de la crise de l’industrie du cuir. Les Chantiers Wauquiez continuent de se développer jusqu’à devenir un véritable pilier du secteur nautique, largement apprécié par tous les passionnés de voile.

Chantiers Wauquiez : une qualité de fabrication inégalée

Depuis 1965, les Chantiers Wauquiez proposent aux plaisanciers des voiliers de luxe performants, confortables et d’une grande élégance. La passion qui anime l’équipe Wauquiez se transmet à travers la fabrication de bateaux d’excellence, spécialement conçus pour ceux dont la vie est rythmée par les vagues.

Le savoir-faire des Chantiers Wauquiez a su évoluer au fil des innovations technologiques pour proposer des voiliers de luxe durables et authentiques. Les modèles les plus anciens sont toujours recherchés par les collectionneurs passionnés.

Henri Wauquiez a su incorporer son ADN dans son entreprise. Les noms de certains de ses modèles les plus célèbres, Centurion, Gladiateur ou Prétorien, proviennent de l’ouvrage de « Guerre d’Algérie » de Jean Lartéguy, l’œuvre littéraire préférée du fondateur.

En 1985, le talent d’Henri Wauquiez est officiellement reconnu par la France. Le Président de la République François Mitterrand décore l’entrepreneur de l’Ordre National du Mérite. Le succès de l’entreprise à l’exportation est célébré, tout comme l’action d’Henri Wauquiez à la présidence de la fédération des Industries Nautiques.

Exel Industries & Chantiers Wauquiez : une histoire faite pour durer

En décidant d’acquérir le chantier naval Wauquiez en 2021, Exel Industries affirme son ambition de diversification à travers le secteur nautique. Le bateau trouve de nombreuses similitudes avec d’autres activités du groupe, grâce à sa fabrication en petite série, ses équipements premium et le haut niveau d’innovation. 

Patrick Ballu, Président du Conseil d’Administration d’Exel Industries, annonce déjà avoir plusieurs brevets en tête dans le secteur du nautisme. Pour le groupe, c’est le début d’une nouvelle ère, avec pour objectif de relancer l’activité des Chantiers Wauquiez pour tirer pleinement parti du potentiel de l’entreprise. 

La famille Ballu possède également une grande passion pour la voile. Vincent Ballu, père de Patrick Ballu, possédait lui-même deux Wauquiez à bord desquels la famille entière a pu naviguer. L’actuel Président du Conseil d’Administration avoue même passer plus d’un mois par an en mer, et ce, depuis qu’il est  adolescent.

Cette passion est un élément supplémentaire de l’intérêt du groupe Exel Industries pour l’entreprise chargée d’histoire qu’est Wauquiez. Il s’agit également pour le groupe familial déjà diversifié d’inclure une activité liée à un cycle différent de ses habituels secteurs, forte d’un savoir-faire français. 

Avec cette acquisition, Exel Industries espère bien renouer avec l’image forte de Wauquiez tout en bénéficiant de la solidité financière du Groupe Exel Industries pour développer la marque.

Retrouvez l’actualité de la marque Wauquiez sur https://www.wauquiez.com/